Archive pour février, 2015

25 Fév

Moisissures, un problème prévenable?

Une odeur suspecte, une décoloration des revêtements des murs ( peintures noircies ou brunâtres), des dénivellements dans le placo-plâtre ( enflures et fissures),  ces indications sont des signes du malaise des bâtiments causé principalement par une absence ou une mauvaise circulation de l’air ambiant. Parfois une infiltration d’eau par l’extérieur est la cause de cette humidité excessive mais puisque les humains et leurs habitudes participent à 70% du taux d’humidité de la maison ( lavage, douche, respiration, cuisson, etc.) il faut vraiment se demander si nous ne sommes pas la source de ces problèmes d’humidité qui peuvent devenir des problèmes majeurs si laissés sans correctifs.

Depuis des années mes collègues et moi visitons des maisons, des logis occupés  par des locataires ou des propriétaires et nous avons constaté qu’une détérioration de l’enveloppe intérieure d’une maison est souvent, trop souvent même, causée par de mauvaises habitudes de rangement. En effet, nos maisons respirent. Si ce n’est pas par système de ventilation mécanique, que l’on retrouve dans les constructions plus récentes, alors c’est par la nature même de la méthode de construction de l’époque. Toutefois, des fenêtres plus récentes et plus efficaces, des portes plus étanches et une toiture de meilleure qualité, modifie la ‘ respiration’ naturelle d’un bâtiment. L’effet  ‘ sac de plastique’ se produit dans ce type de maison et engendre un taux d’humidité supérieur. De plus, nos habitudes de rangements,  ces vêtements et coussins et boites et jeux et autres objets laissés sur le bords des murs, particulièrement ces murs qui donnent sur l’extérieur de la maison, bloquent l’aération naturelle de la circulation de l’air ambiant. En d’autres mots, une maison qui est en désordre à tel point que les bas de murs sont encombrés  subira une pression hydrolique additionnelle par le fait de l’absence de circulation d’air sur ses parois intérieures et encouragera la création de condensation dans le murs. Cette condensation s’accumulera et deviendra vite, trop vite, de la moisissure.

Au risque de faire ma-tante, sauvez-vous de rhumes, d’allergies et de frais de réparations pour détérioration par moisissures en encourageant une meilleure tenue de votre intérieur. Ne laissez pas d’accumulation d’objets sur les ‘murs froids’.

Une maison propre est une maison saine. Un vieux dicton toujours valide, surtout au prix que nous payons nos maisons aujourd’hui!

 

En avant les braves!

18 Fév

Un départ de glace et de ….vents

18 février 2015.

 

Est-ce un départ suspect si je répète qu’il fait froid ces temps-ci ? Il semble que ce soit une conversation sur toutes les lèvres, gercées, des québécois. Oui, nous envions les vacanciers du sud. Penserez-vous donc que je suis complètement à côté de mes pompes si je vous dis à quel point c’est le moment idéal pour acheter et inspecter un immeuble, du moins à Montréal?

Rien de tel pour mettre au défi les différents aspects mécaniques du bâtiment que vous voulez acheter. Et pour ceux et celles qui ne pensent pas vendre tout de suite, voici une bonne occasion pour surveiller votre placement. Profitez des jours froids et venteux pour vérifier l’étanchéité de votre immeuble en faisant ce petit test qui coûte presque rien, en fait pas plus qu’une chandelle et une allumette. Il s’agit d’allumer la chandelle et de passer, doucement, devant les ouvertures des portes extérieures et des fenêtres. Si la flamme danse devant ces éléments, ce n’est pas une danse de joie mais le signe d’infiltrations. Je vous entends me crier des bêtises parce que ce test est si insignifiant. Je possède un DEP en Construction Menuiserie-Charpenterie et lors de ma formation de 10 mois, 40heures/semaine et un stage de 2 mois à faire l’élévation du ‘rough’ (murs et planchers en construction neuve) j’ai appris énormément de choses techniques et pratiques. Il y a toutefois une leçon qui m’a été enseignée par un des professeurs émérites de l’école qui persiste dans ma mémoire.  Il m’a dit tout simplement ‘ Carol, une maison c’pas compliquée, quand on comprend que c’est simple!’   À sa façon, il résumait des tas de solutions simples et logiques qui s’appliquent facilement au bâtiment du Québec. Je reconnais que les solutions ne sont pas toujours faciles et peu coûteuses, c’est certain, mais le regard que nous posons sur nos bâtiments devrait davantage être imprégné de calme afin de permettre des solutions parfois beaucoup plus simples que ne laissent croire les premières réactions. En ces jours de super-spécialisations, il nous arrive de perdre de vue des solutions logiques et légèrement moins contraignantes qui rencontrent les besoins, si on veut accepter que rien n’est parfait.

Depuis le temps, j’en ai vu de toutes les couleurs. Trop souvent j’ai vu des rêves s’évanouir pour cause de mauvaise gestion ou à cause de panique devant des problèmes qui pouvaient se solutionner à peu de frais et de façon pas trop compliquée. Dans les semaines et les mois qui viennent, je vous propose un voyage vers la simplicité, responsable et honnête, de la gestion de notre bien immobilier. Une gestion qui répond à la nature de notre patrimoine, notre immobilier du Québec. Des trucs et des astuces qui ont faits leurs preuves. Voilà ce que nous verrons ensemble.

En attendant, mettez une buche dans le foyer………y fait frette!

En avant les braves!

03 Fév

Nouveau rendez-vous hebdomadaire.

Il y a quelques années, déjà,  je publiais une rubrique de notes sur toutes sortes de choses concernant l’immobilier. C’est avec grand intérêt que les internautes lisaient ce qui concernait les inspections en bâtiments ou encore sur les lois et règlements pour locataires, reprise de possessions et nombres d’autres sujets pertinents. Je vous annonce aujourd’hui que je reprends du service.  Avec ce blogue, j’espère deux choses: la première, partager des informations sensées sur l’immobilier, parce qu’à mon avis, il y a beaucoup d’âneries publiées un peu partout. La deuxième me permet de toucher à un aspect de vie que j’affectionne soit le journalisme, ( le renseignement d’intérêt publique sur un sujet donné) mon père ayant été lui-même un ‘jockey de la dactylo’.

J’espère sincèrement apporter des renseignements qui aideront les gens à avoir une idée plus claire sur plusieurs sujets et je m’engage à ne pas dire des âneries, du moins pas consciemment et surtout, de dire la vérité, toute la vérité,  comme je la vois, au risque et péril du lecteur qui pourrait  y lire des opinions bien ancrées et hautement défendues par …..et bien moi! Alors c’est un rendez-vous les mercredis de  chaque semaine, question de briser la routine…… à la semaine prochaine.

En avant les braves!